Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La Presse Jeunesse

Un groupe du Syndicat des Editeurs de la Presse Magazine

Apports de la presse des Jeunes

La presse jeunesse : une exception culturelle française !

La presse jeunesse : une exception culturelle française ! 


Avec près de 300 titres différents, la presse jeunesse en France est l’une des plus riches et des plus variées au monde. Peu de pays présentent une telle panoplie de magazines : pour découvrir le monde, plonger dans la lecture, comprendre l’actualité, s’amuser, mieux connaître les autres, rire et faire rire, s’initier aux arts ou aux langues étrangères, développer sa créativité… Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges !


C’est dès le plus jeune âge que se construit et se développe le goût de la lecture, de la découverte, du savoir, de l’échange et du partage.


La presse des jeunes, en perpétuelle création, ancrée dans la vie, joue ce rôle essentiel auprès des plus jeunes et les accompagne, tout au long de leur enfance et de leur adolescence.


Elle offre à plus de 10 millions de lecteurs l’occasion de se découvrir acteurs du monde qui se construit et donne les clés de compréhension, qui aident à grandir et progresser, en créant un lien complice.


Cette singularité s’explique aussi par la capacité de la presse jeunesse à se renouveler en permanence, à être toujours plus inventive et séduisante, à être bien en phase avec les enfants et les jeunes d’aujourd’hui, proche de leurs préoccupations, de leurs rêves et de leurs questions.


Au-delà du plaisir qu’ils y trouvent, les magazines jeunesse les aident à prendre confiance en eux, à mieux se connaître et comprendre le monde, à mémoriser des informations. Présents dans les classes, les bibliothèques, les CDI…, ils participent au développement des citoyens de demain et à la construction d’un « vivre ensemble » sans lequel nulle société ne saurait exister.

 

Le journal : un ami, un outil d'apprentissage de la lecture et de socialisation

Dans notre société l’enfant est parfois marginalisé par la sectorisation qui existe entre vie professionnelle, vie familiale et activités de loisirs. Il est souvent tiraillé entre plusieurs influences à un moment où se forge sa personnalité.
Promouvoir sa place dans la société, participer à son éducation c’est lui permettre de répondre à sa curiosité, l’informer, le faire réfléchir sur lui-même et sur le monde qui l’entoure pour le connaître, y trouver des repères, y agir.
Les médias d’une manière générale, la presse jeunesse en particulier, ont-ils ou peuvent-ils jouer un rôle dans ce domaine ?
Trois éclairages peuvent permettre d’examiner cette question.

 

Le journal : un ami


Au plan socio-affectif d’abord on constate que les magazines sont de plain-pied avec l’univers quotidien des enfants, avec leurs préoccupations, les questions qu’ils se posent. Ils apparaissent à la fois comme un ami que l’on connaît bien et qui permet le confort et la sécurité du déjà connu tout en offrant à chaque parution l’inattendu, le surprenant, la nouveauté. Ils offrent la possibilité de se reconnaître dans un groupe de référence et permettent d’établir des relations, des échanges, un dialogue, avec ses pairs, ses parents ou ses éducateurs. Le fait de les trouver dans des lieux familiers ou de les recevoir chez soi, à son adresse, renforce encore leur caractéristique d’objet d’usage courant.


Des manières de lire diversifiées.


Si l’on observe ensuite l’apport de la presse jeunesse au développement du goût de lire ou à l’apprentissage de la lecture il faut noter, avec différents chercheurs, que la diversité d’écritures utilisées (explicative, scientifique, journalistique…) ou du traitement de l’image (dessin, photo, schéma…) permet des rythmes de lecture extrêmement variés. L’enfant peut lire en prenant son temps ou de manière rapide, il peut sélectionner des informations, des explications, des arguments… Il découvre ainsi en lisant qu’il existe plusieurs manières de lire et qu’elles sont adaptées à différents besoins. Il acquiert ainsi, par la pratique, des stratégies de lecture diversifiées indispensables au bon lecteur.


Un outil de socialisation.


Enfin en faisant le choix d’aborder des questions d’actualité, des problèmes de société, de nombreux journaux offrent aux enfants et aux jeunes la possibilité d’appréhender, sous différents aspects, leur environnement, de découvrir des aspects historiques, de développer des acquis culturels. Participant à leur information, au développement de leur esprit critique, favorisant la mise en œuvre de projets individuels et collectifs ils sont un outil de socialisation qui participe au développement d’une citoyenneté active.
Ses ambitions qui s’appuient sur le respect de la personnalité de l’enfant et du jeune, sa diversité, la complémentarité qu’elle établit avec d’autres médias, donnent à la presse jeunesse des atouts qui n’ont peut être pas été complètement explorés par l’ensemble des éducateurs mais qui doivent lui permettre de relever les défis de demain.